Vous êtes ici : Accueil » Votre Mairie » La Municipalité » Actualités » VENUE DE LA MINISTRE MARLENE SCHIAPPA

VENUE DE LA MINISTRE MARLENE SCHIAPPA

Marlène Schiappa est venue signer une convention nationale à Honfleur

Marlène Schiappa, la ministre déléguée à la Citoyenneté, était en visite à Honfleur, lundi 5 juillet dernier. La raison ? Elle est venue officiellement signer une convention nationale entre l’Etat et l’association Raid Aventure.

Si vous êtes passés avenue Léon-Leclerc lundi 5 juillet dernier, dans l’après-midi, vous vous êtes forcément demandé pourquoi il y avait tant de monde autour du Cosec. La raison ? Le gymnase a accueilli la ministre déléguée à la Citoyenneté. En effet, Marlène Schiappa est venue signer une convention nationale entre l’Etat et l’association Raid Aventure. Association qui avait organisé, pour l’occasion, avec Jeunes Seniors Familles (JSF), des activités sportives et ludiques.

« Multiplier les actions de contact, d’écoute et des moments ludiques » entre la police et la jeunesse, tel était l’objectif du partenariat signé ce jour-là. « On le sait, dans les quartiers, quand la police vient au-devant des jeunes, c’est souvent pour de la répression. Mais ce lundi [5 juillet], l’idée était plutôt de montrer que l’on peut créer du lien entre jeunesse et forces de police et qu’ils peuvent se côtoyer dans un cadre plus ludique », témoignait Farid Laaifat, coordinateur de JSF, qui expliquait, à cette occasion, vouloir poursuivre ce travail localement.

De nombreux acteurs du territoires avaient été conviés à cette opération : la police nationale et municipale, les sapeurs-pompiers, les structures d’insertion (Pôle Emploi, Mission Locale…) mais également la brigade canine de Caen et les clubs de boxe et de rugby honfleurais.

Un peu plus tard dans l’après-midi, Marlène Schiappa a également lancé officiellement la deuxième édition nationale des « Quartiers d’été » depuis le Cosec. Ensuite, sous une pluie battante, elle s’est rendue en centre-ville pour rencontrer le maire de Honfleur, Michel Lamarre, mais également les agents communaux de police à vélo, autrement nommés Les Hirondelles. Plus proches de la population au quotidien, ces agents sont également au cœur de la politique municipale en matière de transition écologique.

Article publié le lundi 12 juillet 2021