Vous êtes ici : Accueil » Votre Mairie » Honfleur en temps réel » Actualités » SIGNATURE CHARTE AVEC BURLINGTON

SIGNATURE CHARTE AVEC BURLINGTON

Signature charte avec Burlington

. Mairie de Honfleur .

-le mardi 5 novembre 2019

————–

 

Madame l’Ambassadrice de Honfleur au Vermont,

ma chère Dana, Mon cher Marc,

Ma chère Lise Veronneau, présidente du comité de jumelage de Burlington, et son équipe ici présente,

Notre président du comité des jumelages de la Ville de Honfleur, mon cher Pierre Jan, et son équipe,

Cher Maire de Burlington, Miro Weinberger, présent avec nous par télétransmission,

Mesdames, Messieurs, chers amis,

Voici encore une journée historique pour nos deux villes, Burlington et Honfleur, pour le Vermont et la Normandie, les Etats-Unis et la France, puisque de ce petit port de Normandie, Honfleur, est parti il y 410 ans, Samuel de Champlain pour fonder Québec, mais également pour engager un voyage qui le mènera sur les terres du Vermont et notamment sur ce magnifique lac Champlain qui porte son nom. Et nous, des siècles plus tard, entre Burlington, le Vermont et Honfleur, nous continuons ces échanges culturels, historiques, mais surtout humains, car le voyage, c’est aussi la rencontre avec les hommes, et nous avons eu la chance, à plusieurs reprises, de rencontrer des gens fantastiques, attachants : je veux parler bien sûr de nos amis de Burlington et du Vermont.

Que de beaux souvenirs, que de belles balades à travers le Vermont et sur ce magnifique lac qui scintille par tous les temps et qui est bordé de forêts et d’une côte naturelle qui engage à la rêverie et qui donne envie d’y revenir.

Je revois Burlington et ses rues vivantes, remplies de commerces, de galeries, de visiteurs et d’habitants, finalement qui ressemblent beaucoup à Honfleur. Je revois les visages heureux et souriants de nos amis américains, si sensibles à l’histoire de la Normandie, avec le débarquement du 6 juin 1944. Je revois également le bonheur qu’ils ont eu de découvrir et revenir à Honfleur sur les pas de leur ancêtre ou sur les pas de celles et de ceux qui, à l’époque, ont quitté la Normandie pour partir au Canada ou au Vermont, fonder leurs nouvelles vies.

Je suis vraiment heureux que nos comités de jumelage soient aussi dynamiques et passionnés, non seulement de l’histoire, mais également de rencontres.

Je sais le bonheur que Lise et Pierre ont à faire découvrir leur ville et leur territoire.

J’ai une pensée également pour notre ami Ernie Pomerleau, qui, en raison de problèmes familiaux, n’a pas pu être des nôtres aujourd’hui, et pour Patrick et Lisa, qui m’ont reçu dans leur merveilleuse maison de Burlington où on a l’impression d’être dans un décor féérique, au bord du lac Champlain, dans une maison traditionnelle, remplie de charme avec sa cheminée ouverte sur un salon rempli de livres.

Je voulais dire à Ernie que la magnifique maquette du bateau de Samuel de Champlain, « Le don de Dieu » est sur la cheminée de la salle du conseil municipal chaque jour. Il nous rappelle notre lien, et je garde un merveilleux souvenir du 3 juillet 2013, jour où il nous a invités dans sa superbe demeure pour assister au feu d’artifice pour la fête nationale. La fête nationale est le 4 juillet aux Etats-Unis, et dans le Vermont le feu d’artifice se tire la veille, c’est-à-dire le 3 juillet, jour anniversaire de Pierre Jan.

C’est pour cette raison qu’on a fait croire à Pierre toute la soirée du 3 juillet que ce feu d’artifice était donné en son honneur, et peut-être est-ce un peu pour cela qu’il a toujours à cœur de développer ce jumelage.

Merci à Christine Mas et à son mari de leur engagement depuis le début pour nos amis du Vermont. Christine aurait voulu s’investir davantage, mais en raison de ses diverses occupations, elle ne peut plus le faire.

Pierre continue, avec fidélité et attachement, à développer son comité qui rayonne à travers de nombreux pays dans le monde.

Aujourd’hui, nous sommes réunis pour un anniversaire important : 10 ans de jumelage entre Burlington, le Vermont et Honfleur ; 10 années déjà, que le temps passe vite.

Je me souviens de la première visite du prédécesseur de Miro, Bob Kiss, venu me voir tout à fait officieusement dans mon bureau en 2010 pour lancer cette idée un peu invraisemblable d’un jumelage entre la Ville de Honfleur et une ville d’un des états des Etats-Unis, mais la bonne volonté des uns et des autres, l’histoire qui nous lie et la magie de Samuel de Champlain ont fait le reste, et voilà cela a fonctionné merveilleusement bien.

C’est d’ailleurs, Monsieur Bob Kiss, Maire de Burlington à l’époque, qui tenait beaucoup à ce rapprochement, qui m’a appris que Champlain n’avait pas que fondé Québec, mais qu’il avait bel et bien pénétré les terres américaines et navigué sur ce fameux lac qui porte maintenant son nom.

Burlington est une ville belle, attachante et pleine de charme. C’est la seconde ville du Vermont après Montpelier la capitale. C’est la ville économique la plus importante et la plus peuplée de cet état qui se trouve à la frontière avec le Canada. C’est une ville universitaire et culturelle qui sait cultiver une certaine douceur de vivre et attire de très nombreux touristes et étudiants qui aiment à flâner le long du lac Champlain découvert par Samuel de Champlain parti de Honfleur en 1609.

Honfleur, quant à elle, compte environ 8 000 habitants, mais a pratiquement 4 millions de visiteurs depuis l’installation du village des marques au pied du Pont de Normandie. C’est la 6ème ville la plus visitée de France. C’est une ville portuaire qui fêtera son millénaire dans 8 ans, en 2027. C’est une des plus vieilles villes de Normandie, et après avoir été un port important, elle a séduit les peintres les plus grands. Elle a été le berceau de l’Impressionnisme, avec Eugène Boudin qui a entraîné sur ses pas, Claude Monet, Jongkind …

Honfleur, aujourd’hui, est une ville dynamique, qui a construit une zone d’activité parmi les plus grandes de Normandie. Elle a su protéger son patrimoine magnifique et unique, et en même temps, c’est une ville touristique, mais qui a conservé ses habitants à l’année. Le journal Le Monde a récemment remarqué qu’au niveau économique, le territoire entre Honfleur et Pont-Audemer, était l’endroit le plus dynamique de Normandie où le taux de chômage était l’un des plus bas.

Voilà, chers amis, les différentes étapes d’une liaison suffisamment forte pour que nous nous retrouvions tous ici, là où tout a commencé, afin de signer officiellement notre 3ème charte de jumelage en cette année du 10ème anniversaire de notre première rencontre“.

Michel LAMARRE

Maire de Honfleur

Vice-président du Conseil Départemental

Article publié le mercredi 6 novembre 2019