Vous êtes ici : Accueil » Votre Mairie » Honfleur en temps réel » Actualités » REPAS DES ANCIENS – 10 OCTOBRE 2021

REPAS DES ANCIENS – 10 OCTOBRE 2021

Dimanche 10 Octobre 2021 a eu lieu le traditionnel repas des anciens aux greniers à sel, un grand moment de convivialité où les invités étaient heureux de se retrouver. 

M. Le Maire, Michel Lamarre et le doyen M. Martin

Discours de Monsieur le Maire 

 

” Mesdames, Messieurs, chers amis,

Notre repas de cette année est d’autant plus sympathique que je sais que vous l’attendez depuis longtemps et que vous êtes très heureux de renouer avec notre tradition honfleuraise.

Nous avons traversé, ces derniers mois, des périodes bien difficiles psychologiquement et moralement. Les confinements à répétition, les images angoissantes vues à la télévision d’hôpitaux saturés, avec des gens en réanimation ; tout cela a contribué à créer une ambiance morose. Mais, après la tempête, le calme revient tout doucement. L’indice de circulation du virus sur notre ville est l’un des plus faibles du département, et je voulais féliciter les honfleuraises et les honfleurais qui se sont comportés de façon exemplaire, notamment pour le port du masque et le respect des horaires du couvre-feu. Le Préfet me l’a dit à plusieurs reprises et a souligné le civisme des Honfleurais. Je voulais que vous le sachiez.

 

Chaque année, je vous accueille à l’entrée du grenier, et ce depuis toujours, mais cette année, vous l’aurez compris, on nous a demandé de rester vigilants, même si les choses semblent s’arranger. Je n’ai pas pu, de ce fait, vous saluer individuellement, et je le regrette, car cela me fait toujours plaisir d’échanger un petit mot avec vous. Je sais que vous le comprendrez. J’espère que dans les années à venir, je pourrai à nouveau vous accueillir à la porte des greniers.

Avant de faire le point – que vous attendez – sur nos dossiers et nos projets, je voudrais saluer tout particulièrement nos deux doyens de ce banquet 2021 : Madame Suzanne LECHEVALLIER et Monsieur René MARTIN. Un petit mot sur leur parcours. Madame Lechevallier est née le 25 octobre 1919 à Morlaix. Cela fait déjà deux ans que nous avons fêté ses 100 ans, et Madame Lechevallier doit avoir un secret que nous allons essayer de percer, celui de l’éternelle jeunesse. Après avoir fait l’école ménagère et obtenu son certificat d’études, elle a travaillé chez ses parents qui tenaient un hôtel. A 20 ans, elle se marie avec Claude et ensemble ils ont 3 enfants, 2 garçons et 1 fille. Suzanne a élevé ses enfants, et passionnée de couture, elle a toujours confectionné ses vêtements et ceux de ses enfants. Les années venant, elle est entrée à l’EHPAD en avril 2019, et c’est un plaisir de la voir et de la saluer dans le hall de l’EHPAD où elle nous accueille toujours avec le sourire. Très coquette, elle continue à mettre les vêtements qu’elle s’est confectionnés. Quant à Monsieur René Martin, il est né le 15 juillet 1923 à Ablon. Il a travaillé comme meunier à la graineterie Frémont, puis à la fibrerie Duchesne avant d’intégrer la société Nobel-Bozel où il a été nitreur pendant de nombreuses années. Devenu veuf, Monsieur Martin a décidé d’intégrer l’EHPAD où il est arrivé en juin 2021. Soyez tous deux, Suzanne et René, les bienvenus dans ce grenier à sel où nous retrouvons ce midi.

Comme je le précisais en commençant mon propos, tout au long de la pandémie, la Ville a été à vos côtés et je vous rappelle brièvement ce que nous avons fait. Nous avons créé une commission d’urgence à laquelle j’ai participé tout au long de la pandémie. Nous nous réunissions plusieurs fois par semaine. Nous avons initié avec Coudes à Coud la fabrication de masques, et ce au moment où nous n’en trouvions aucun. Nous les avons distribués au personnel de santé, aux commerçants de proximité, et très vite, avec la Communauté de Communes, nous avons acheté 40 000 masques pour permettre à chaque habitant du territoire d’en disposer d’un. Notre service Accueil-Mairie a distribué 28 000 masques jetables, soit 560 boîtes, et 660 masques en tissu. Il reste en stock 110 boîtes de masques jetables, notamment pour les agents municipaux, et 2261 masques en tissu qui sont peu demandés désormais. Nous avons acheté du gel, des lingettes désinfectantes, des distributeurs de gel pour les bâtiments recevant du public … pour un montant d’environ 85 000 €. Nous avons aidé les entreprises, via le Conseil Régional auquel nous avons versé une subvention. Nous avons créé une des premières plateformes de bénévoles pour aider les personnes isolées, et je voulais profiter de ce moment pour remercier toutes celles et tous ceux qui, à quelque échelon que ce soit, ont aidé nos concitoyens en cette période de confinement particulièrement difficile à vivre.

Puis nous avons lancé avec la Communauté de Communes une campagne de vaccination, tant avec l’ARS qu’avec le Pôle de Santé Libéral Ambulatoire (PSLA), et je tiens à remercier les infirmières libérales qui se sont mobilisées, le Docteur Brullard et le Docteur Delamare ainsi que les médecins du Pôle de Santé pour leur investissement. Les opérations de vaccination d’avril, mai et août ont permis de vacciner plus de 1 400 personnes. A la demande de la Préfecture du Calvados et de l’ARS, l’Unité Mobile des Premiers Secours (UBPS) a également mis en place à Honfleur, des centres de vaccination, avec le soutien de la Ville et de JSF, et ce sont 900 personnes de plus qui ont ainsi été vaccinées. Je ne compte pas dans ces statistiques les personnes vaccinées à l’hôpital d’Equemauville ou par nos médecins généralistes. Un mot également sur les bons que nous avons distribués, via le CCAS, aux personnes de plus de 60 ans, qui sont valables jusqu’au 31 décembre 2021. 2211 bons ont été distribués, 1 nous a été rendu, 165 nous ont été retournés avec la mention « n’habite pas à l’adresse indiquée ». Et à ce jour les bons utilisés représentent une dépense de 22 560 €.

Autre initiative de la Ville : nous avons exonéré totalement des droits d’occupation du domaine public les commerçants de Honfleur pour la période allant du 15 mars au 30 juin 2020 et nous avons voté en conseil municipal une réduction tarifaire de 75% des droits de terrasses pour la période allant du 1er juillet 2020 jusqu’à la fin de la saison 2020. Nous avons ainsi perdu plus de 552 000 € de droits de place, auxquels se sont ajoutés les pertes de stationnement, si bien que la perte dans le budget communal a été au total de 2 millions d’euros ; ce qui induit quelques difficultés financières. Mais heureusement cette saison 2021 a été meilleure et Honfleur a connu une belle fréquentation. Nous sommes aujourd’hui le 5ème site le plus visité de France. Et vous avez dû remarquer que les paquebots de croisière et les navires fluviaux sont de retour; c’est le signe que la vie reprend peu à peu un cours quelque peu normal.

Maintenant, si vous le permettez, et je sais que cela vous tient à cœur, je vais faire un point sur les dossiers en cours et sur nos projets :

En ce qui concerne le Manoir du Désert, les gros travaux sur les pierres, la tourelle, la charpente et les menuiseries sont en cours. Ils seront terminés vers la fin de l’année. Les travaux de restauration des vitraux de l’église Saint-Léonard se poursuivent pour quelques mois encore. La construction du vestiaire pour les Espaces Verts municipaux va démarrer dans les jours à venir. La consultation des entreprises pour les travaux de mise en sécurité incendie et de rénovation des installations électriques de l’église et du clocher Sainte-Catherine sera lancée dans les mois à venir. La charpente de la piscine va faire l’objet de travaux de restauration en février 2022. Des études sont en cours pour l’installation d’un chauffage et de ventilations au musée de la Marine ainsi que dans nos greniers à sel et des études sont menées pour améliorer thermiquement les gymnases de la Sente aux Lâdres et du COSEC (isolation et remplacement des menuiseries). Pour ce qui est du chantier de la Lieutenance, le calendrier est respecté. Une ouverture de la Lieutenance est prévue en deux temps : un accueil en avant-première en avril pour des publics ciblés et une ouverture officielle pour l’été, l’accueil d’artistes étant envisagé pour la fin de l’année 2022. Pour ce qui est de la scénographie des salles d’exposition permanente, la phase de conception se finalise, les récits sont rédigés, l’iconographie est sélectionnée. Les supports sont riches et variés : maquettes tactiles, projections, écoutes, multimédia offrant des modélisations 3D et des reconstitutions virtuelles historiques, des panneaux explicatifs. Des castings de voix et d’acteurs ont été réalisés pour des vidéos et des montages audio. A titre d’exemple : un acteur interprétant le rôle de l’explorateur Binot Paulmier de Gonneville a tourné récemment. Comme vous pouvez le constater ce projet de CIAP est très intéressant et novateur.

Maintenant quelques nouvelles des travaux. Le parvis de l’hôtel-de-ville va être refait. Les travaux d’eau potable et de gaz des concessionnaires vont avoir lieu en novembre prochain, et les travaux de requalification de la place durant le premier semestre 2022. Quant aux travaux envisagés, rue Chaussée, ils se concrétisent avec les travaux des concessionnaires en octobre 2022 et des travaux de requalification de novembre 2022 à fin mars 2023, sauf bien sûr imprévus. Pour la rue Haute, les travaux auront lieu soit en 2023, soit en 2024. Quant à l’éco-quartier, les travaux de la seconde tranche auront lieu d’octobre 2021 à fin avril 2022 pour un aménagement et la construction des bâtiments fin 2023. Les premiers permis de construire pourront être déposés dès le mois de novembre 2021.

Pour ce qui est des écoles, vous savez que notre volonté est de conserver deux écoles pour accueillir les maternelles et les élémentaires : 1 école en centre-ville et 1 sur le Plateau, avec l’ambition d’assurer une restauration scolaire en régie, approvisionnée en produits locaux. Une réflexion est actuellement menée à laquelle sont associés enseignants et représentants des parents d’élèves.

D’autres dossiers sont à l’étude ou en cours, et je citerai, entre autres, le projet d’université multiculturelle dans les locaux proches du musée Boudin, l’agrandissement du musée Boudin, l’acquisition de cases commerciales sur le Plateau dans l’éco-quartier, l’acquisition de l’ancien laboratoire d’analyses de la rue de la République où l’on espère arriver à convaincre des dentistes d’y venir. J’y travaille. Peut-être que d’autres professions paramédicales y viendront également, et tout cela sans oublier notre beau projet de reconstitution du navire de Guillaume-le-Conquérant, La Mora, qui inclura la remise en état des bâtiments du môle. Je rappelle également que nous avons racheté la Sainte-Bernadette, le dernier chalutier de Honfleur. Et, très bonne nouvelle, la Région confirme son intérêt et vote des financements pour la remise en route de la ligne de chemin de chemin de fer qui desservira Paris et Honfleur, en passant par Glos.

Quant au Village des Marques, il poursuit son ascension, avec récemment l’arrivée d’Adidas, et sa directrice m’a précisé récemment que le Village, en liaison avec Pôle Emploi et la Mission Locale, était à la recherche de jeunes à embaucher pour les fêtes de fin d’année et les vacances d’hiver.

Pour terminer, je voudrais féliciter l’équipe de Honfleur Traiteur qui,cette année encore, va nous permettre de passer un moment agréable autour d’un succulent déjeuner, qui vous est offert par le Centre Communal d’Action Sociale, dont je voudrais remercier et féliciter les membres. Et en quelques mots, je vais vous rappeler les missions du CCAS que je préside :

En 2020, 166 personnes ont bénéficié du service d’aide à domicile. Ce service permet aux personnes âgées ou souffrant d’un handicap de rester chez elles, et nous recevons actuellement avec Madame Lemonnier, mon adjointe aux affaires sociales, plusieurs sociétés et organismes, car je voudrais qu’on développe à Honfleur des structures qui permettraient aux personnes âgéesde rester le plus longtemps possible chez elles, en bénéficiant de services adaptés. Je vous tiendrai informés de l’évolution de nos démarches. La vie du Foyer a été perturbée par le Covid. La réouverture progressive s’est faite avec à l’esprit comme priorité la sécurité de tous. Nous espérons prochainement pouvoir reprendre les repas du mercredi, les sorties et activités culturelles et artistiques, avec le recrutement en cours d’une animatrice. L’épicerie sociale aide en moyenne 73 familles par mois. En 2021, le CCAS a accordé 14 bourses de rentrée, et tous les jours l’équipe du CCAS, dirigée par Amélie Le Marinel, accueille de nombreux habitants ayant besoin d’information ou d’accompagnement pour des questions très diverses (démarches administratives, maintien à domicile, difficultés financières, santé, accès au logement, domiciliation, suivi du RSA …). Quant à la crèche 1-2-3 soleil, elle accueille actuellement 49 enfants.

Je suis vraiment heureux d’être avec vous aujourd’hui, car on peut se le dire après ce qui s’est passé ces deux dernières années, il n’était pas certain qu’on puisse organiser ce repas, mais c’est fait. Je sais que nous l’attendions tous. On peut se dire que peut-être cette pandémie nous permettra d’apprécier davantage ce que nous avons, et notamment les petits bonheurs du quotidien, auxquels parfois nous n’accordons pas assez d’importance et que nous croyons éternels. Profitons donc de chaque instant et de celui-ci en particulier”.

Michel LAMARRE

Maire de Honfleur

Vice-président du Conseil Départemental

 

 

 

 

Article publié le mercredi 13 octobre 2021