Vous êtes ici : Accueil » Votre Mairie » Honfleur en temps réel » Actualités » HOMMAGE AU DR LECOQ

HOMMAGE AU DR LECOQ


Vu les règles sanitaires, 30 personnes seront admises pour l’inhumation du Docteur Lecoq à l’intérieur de l’église, et aucun registre de condoléances ne pourra être signé.

La famille a demandé à ce qu’une urne soit disposée près du clocher Sainte-Catherine, afin de recueillir les messages de sympathie que la population souhaiterait adresser en mémoire du Docteur Lecoq.


Cette urne sera disposée les dimanche 6, lundi 7 et mardi 8 décembre 2020, place Sainte-Catherine, et les messages seront remis ensuite à la famille.


« Dans la tourmente d’une pandémie qui dure depuis bien trop longtemps, au milieu de mauvaises nouvelles malheureusement presque quotidiennes, une de plus nous est parvenue à travers le décès du Docteur Alain LECOQ.

C’est à la fois, avec une énorme surprise et beaucoup de tristesse que nous avons appris sa disparition subite. Il nous quitte bien trop jeune, à l’âge de 64 ans, en laissant derrière lui un fils, une mère, une sœur, une famille, des amis, qui le pleurent et à qui il manque énormément.

Alain LECOQ était un médecin généraliste « à l’ancienne », véritable « médecin de famille » comme on dit. Il aura marqué des générations de Honfleuraises et de Honfleurais. Ici, le suivi d’une maternité et d’une naissance, là la présence de conseils durant une longue maladie, ou l’accompagnement pour certains de ses patients, notamment hospitalisés, jusqu’à leurs derniers instants.

Alain LECOQ, dans la discrétion, était animé d’une foi sincère et profonde. Il aura partagé des moments douloureux, des moments tristes, mais également des moments heureux, avec ses patients, car être médecin, être docteur, avec cette proximité et cet humanisme, c’est obligatoirement faire partie de la famille.

Souvenons-nous de son arrivée à Honfleur, au Centre Médical. Tout jeune médecin, il succédait au Docteur VENIARD. Les années passèrent, et plus tard il intégra l’hôpital où beaucoup se souviennent de lui. Il n’aura jamais cessé de soigner, d’aider, de tout faire pour guérir ceux qui souffrent. Il en aura assisté des patients, des malades. Il en aura vu des cas, parfois désespérés, mais toujours avec l’espoir d’une amélioration.

Le Docteur LECOQ avec lequel j’avais maintenant l’occasion de discuter de temps en temps au cours de ces dernières années, aimait les gens.

Il était éminemment humain et bienveillant. Je me souviens de témoignages de familles dans la douleur qui me disaient combien elles avaient apprécié l’accompagnement du Docteur LECOQ auprès des leurs jusqu’à leur dernier souffle. Proche de ses patients, humain, c’est ce souvenir que nous garderons de lui.

Alain LECOQ avait également été élu conseiller municipal de 1995 à 2003. Il était de ceux qui prenaient la parole rarement, mais toujours à bon escient, et plus les années passaient, plus il comprenait les difficultés de la charge d’un élu et d’un responsable. Il me l’avait dit il y a quelques mois à l’occasion d’un rendez-vous. Il était dans une démarche constructive. Il aimait beaucoup sa ville. Il y était attaché.

Cultivé, érudit, il aimait l’art et la culture, la lumière et les couleurs de Honfleur.

Dimanche après-midi, il a fait une dernière promenade le long de la plage qu’il appréciait particulièrement. Sans le savoir, il disait au-revoir à Honfleur, aux Honfleuraises et aux Honfleurais, auxquels il manque déjà.

Merci Docteur pour tout ce que vous avez fait, pour toutes ces personnes que vous avez soignées, suivies, accompagnées, guéries bien souvent.

Les Honfleurais qui vous ont  rencontré dans l’exercice de vos fonctions, au Centre Médical ou à l’hôpital, ne vous oublieront pas. Ils garderont de vous le souvenir d’un médecin respectueux, à l’écoute, sérieux, professionnel et compétent, mais également très humain et bienveillant.

A votre fils, à votre mère, à votre sœur, à votre famille, à vos amis, j’adresse, au nom des habitants de cette ville, en mes qualités de Maire de Honfleur et de Président du Conseil de Surveillance de l’hôpital, mes sincères condoléances.

Je suis persuadé que là où vous êtes maintenant, Docteur, vous reposez en paix ».

Michel LAMARRE

Maire de Honfleur

Article publié le mercredi 2 décembre 2020