Vous êtes ici : Accueil » Découvrir Honfleur » Honfleur Terre de patrimoines » Le manoir du désert

Le manoir du désert

Manoir construit sur la commune de Gonneville sur Honfleur par la famille LE DANOIS au XVème siècle. Propriété de Mademoiselle TURGIS dans les années 1920, il devint propriété de la Ville de Honfleur suite au don qu’en fit la société du Vieux Honfleur légataire de Mademoiselle TURGIS. Le docteur Jean BUREAU en donne la description suivante : «  Etonnante construction que cette bâtisse rectangulaire flanquée à ses angles de puissants contreforts. Le rez-de-chaussée, aux solides murailles de pierres appareillées et de silex taillés disposés en échiquier irrégulier, est percé de fenêtres carrées à croisées de pierre dont la mouluration paraît dater de la fin du XVème siècle. De la même époque nous apparaissent les grilles de fer ou étançons qui barrent les ouvertures.

L’étage est construit en pans de bois ; les potelets verticaux reposent sur une robuste sablière moulurée et en léger encorbellement, soutenus par les sommiers qui laissent apparaître leurs têtes. Aux angles du corps de logis, ces sommiers sont assis sur les contreforts ébrasés. La tourelle d’escalier, à pans coupés, accolés à la façade Est, s’ouvre au midi par une porte ornée d’une archivolte en accolade. Appareillée comme la façade, de calcaire et de silex, la tour, à l’étage, est en colombage essenté d’ardoises parvenue à mi-chemin de la toiture du manoir, elle sert de socle à une petite construction qui apporte un caractère étrange au bâtiment ; de forme rectangulaire, formant pignon, elle s’appuie sur la charpente du corps de logis, tout en dépassant sa ligne faîtière.

 

L’intérieur du manoir se dispose entre les deux cheminées élevées aux extrémités du rectangle. Majestueuses cheminées aux colonnes massives et aux manteaux laissant apercevoir le mode d’assemblage en feuilles de fougère de ses pierres ; bancelles de pierre garnissant l’embrasure des fenêtres, dallages, encore en pierre…tout ce que le XVème siècle finissant s’attarde à nous montrer. Et la tourelle complète cette vision, avec son escalier à vis où la pierre est remplacée seulement à l’étage par une pièce de bois qui le conduit au palier du grenier. Ici il faut gravir un autre petit escalier pour gagner la chambre de guet, ce curieux appartement de quinze mètres carrés environ, d’où la vue s’étend sur l’estuaire. »

Classé monument historique en 1928.